SMAC
Comment enlever la mousse en toiture ?

Comment enlever la mousse en toiture ?

ACCUEIL / Entretien des toitures-terrasses / Comment enlever la mousse en toiture ?

Pour augmenter la durée de vie d’une toiture qu’elle soit traditionnelle ou industrielle pour une habitation ou un bâtiment tertiaire, il est nécessaire de l’entretenir. Il s’agit plus précisément de nettoyer, démousser et de retirer tous objets pouvant accidentellement causer des perforations.  Pour éviter que ces salissures ne reviennent rapidement, il faut appliquer ensuite des traitements préventifs. En effet, la présence de mousses diminue de façon importante la résistance au soleil, à la pluie et au vent des matériaux de couverture et provoque des infiltrations et des dégradations. 

C’est quoi la mousse ?

Ce que l’on appelle communément « mousse », regroupe aussi bien des mousses, des moisissures, des algues, des lichens voire des champignons. Ce sont tous des végétaux sans fleur, ni graine qui se forment à partir de spores provenant d’arbres dont les cellules microscopiques sont transportées par le vent et se déposent directement sur la toiture. Pour se développer il leur faut des conditions particulières et notamment de l’humidité, peu d’ensoleillement et une température basse. La pollution atmosphérique favorise aussi le développement de ces plantes car les particules fines constituent des points de fixations possibles. Par contre elles résistent aux fortes chaleurs et peuvent même survivre en état de déshydratation totale.

Pourquoi a-t-on de la mousse ?

Tous les matériaux de toiture qu’il s’agisse de tuiles, d’ardoises, de zinc, de bois, de cuivre, de bitume, de caoutchouc, de pvc, de fibrociment ou tout autre matériau, risquent tôt ou tard d’être attaqués et ce, en raison de différents facteurs :

Pourquoi la mousse est-elle dangereuse pour votre toiture ?

l

Il ne faut pas croire à un désordre uniquement esthétique, les conséquences peuvent être très graves pour la pérennité des toitures. Les racines des plantes poussent dans le matériau et absorbent l’eau qui s’accumule dans les racines. En périodes de gel ce problème peut devenir contraignant car il peut provoquer la dilatation des matériaux pouvant aller jusqu’à l’éclatement des éléments rigides. L’étanchéité de la toiture n’est dans ce cas plus garantie.  En fonction des matériaux constitutifs de la toiture, les dégradations ne sont pas les mêmes : 

Comment enlever la mousse en toiture ?

Pour réaliser un démoussage, il est primordial de respecter un protocole professionnel bien précis.

1ère étape : le décapage manuel ou mécanique

Utiliser une brosse
Avec une simple brosse dure, une petite raclette et de l’eau, si les quantités ne sont pas ni importantes en surface ni épaisses, on élimine facilement les parasites incrustés en les grattant manuellement. Dans le cas de tuiles ou d’ardoises, il ne faut nettoyer que l’extérieur, afin de ne pas abîmer les matériaux sous les bardeaux. On procède ensuite au rinçage de la toiture à l’eau, de haut en bas pour les toits pentus, en retirant au préalable les gros résidus pour ne pas boucher les gouttières ou les chéneaux.

Utiliser un nettoyeur haute pression
Cette technique n’est à utiliser que si on a des quantités importantes de parasites et dans tous les cas à éviter pour les toitures à tuiles ou ardoises qui risquent d’être fragilisées. Dans le cas de plaques fibrociment, on n’a parfois pas le choix, mais cela rend les matériaux poreux et donc accentue les risques d’infiltration, une couche de protection sera donc à prévoir. Nettoyez la toiture toujours du faîtage vers la gouttière en cas de pentes importantes, à l’eau avec un nettoyeur à pression doté d’un jet en V à 80 bars de pression maximum, à l’eau froide.
Nettoyage des gouttières et chéneaux
Il faut enlever tous les encombrants et notamment les feuilles mortes, les divers végétaux voire les déchets. Un rinçage au tuyau d’arrosage ou au nettoyeur à haute pression doit être effectué avant d’ouvrir les regards de pieds de chutes et de les nettoyer eux aussi

2ème étape : le traitement de fond

Le produit anti-mousse
Après le nettoyage de votre toiture, il est conseillé d’utiliser un produit anti-mousse pour limiter le retour de la mousse. Certains de ces produits s’appliquent par pulvérisations et se rincent ensuite, d’autres n’ont pas besoin de rinçage. Privilégiez à l’eau de javel, les algicides biodégradables sans effet sur les matériaux et pouvant être évacués dans les réseaux car non néfastes sur l’environnement. Ce traitement doit se faire par beau temps et en l’absence de vent.

3ème étape : les traitements des protections

L’hydrofuge
La solution hydrofuge n’est valable que pour les matériaux traditionnels (tuiles, ardoises, béton, dalles sur plots). Il s’agit d’un film protecteur contre l’humidité, le gel et la pollution atmosphérique, qui traite les infiltrations d’eau. Ce produit s’applique en plusieurs couches au balai-brosse ou par pulvérisation. On le laisse se reposer pendant 24 heures, puis on rince la toiture comme pour le démoussage. Il atténue la porosité des matériaux en rendant leurs surfaces lisses.

La pose de fils de cuivre
L’oxydation du cuivre, le vert-de-gris, provoquée par l’eau est très efficace contre l’apparition de mousses. En plaçant des fils de cuivre de chaque côté de l’arête du toit, dans le cas des toitures à forte pente, cette oxydation provoquée par la pluie va en s’écoulant dans les pentes, permettre de limiter la croissance des parasites. Cette méthode ne convient pas aux toitures en zinc.

Réalisation d’une peinture :
Pour les matériaux poreux, tuiles, ardoises, fibrociment, béton, il est nécessaire d’appliquer deux couches de peinture spéciale. Cette couche de peinture garantira l’étanchéité en fermant totalement la porosité et en obturant les petites fissures et les infiltrations d’eau. Dans le cas de démoussage de plaques d’amiante en toiture, cette peinture n’a qu’un rôle de protection filmogène et ne peut être considérée comme un encapsulage, néanmoins pour pouvoir le faire il faut faire appel à un professionnel certifié amiante SS4.

Quand démousser ?

En règle générale, il est conseillé de nettoyer la toiture tous les ans en même temps que l’entretien et l’audit de la toiture.  Si l’environnement de la toiture est de type très arboré et dans les régions à forte hygrométrie, il peut s’avérer nécessaire de prévoir un deuxième nettoyage annuel de la toiture. Il est fortement recommandé de faire appel pour ces travaux à un professionnel. Il sera assuré pour son travail, respectera toutes les règles de sécurité imposées par un chantier en hauteur et saura remettre en état votre patrimoine en faisant un nettoyage adapté aux matériaux présents et en appliquant une méthodologie conforme aux règles environnementales.

Pour être efficace, il faut faire le démoussage de toiture juste après une période humide facilitant l’enlèvement des mousses. Les conditions climatiques doivent être prises prise en compte, puisqu’il faut deux ou trois jours sans pluie à la suite du démoussage pour ne pas enlever tous les traitements chimiques pratiqués. Les fortes chaleurs ne sont pas recommandées puisqu’elles d’accélérer l’évaporation des produis utilisés et donc de limiter leur effet.