SMAC
Comment entretenir des chéneaux en toiture ?

Comment entretenir des chéneaux en toiture ?

ACCUEIL / Entretien des toitures-terrasses / Comment entretenir des chéneaux en toiture ?

Le professionnel, qu’il soit un artisan ou non, assurant l’entretien et le nettoyage de toiture est la personne la plus qualifiée pour identifier tout autre désordre sur des éléments, des pans d’un toit ou sur l’étanchéité d’un bâtiment. Son intervention et ses conseils sont des moyens efficaces de remédier aux désordres mineurs avant qu’ils ne s’aggravent. Il permet aussi d’anticiper les projets de rénovation et de maintenir au mieux la qualité de son patrimoine. 

Différences entre chéneaux et gouttières

Un chéneau est un conduit généralement en métal, acier, aluminium ou zinc, collectant les eaux pluviales pour les évacuer. Il se situe à la base de la pente d’un toit ou entre deux pans de toiture. Sa largeur et sa profondeur sont calculées en fonction de la quantité d’eau estimée et l’inclinaison du toit pour en permettre l’évacuation vers les tuyaux de descente ou les gargouilles.

La gouttière, quant à elle, est en général suspendue par des crochets, et équipe la plupart du temps les maisons individuelles notamment en bas de pentes pour les toitures en tuiles. Il y en existe plusieurs types. Une gouttière est généralement moins large qu’un chéneau et peut être en PVC, acier, zinc, cuivre ou en aluminium laqué. De formes variables, elle assure aussi l’écoulement de l’eau.

Entretenir des chéneaux en toiture

Cet entretien fait partie de celui prévu couramment pour la couverture ou en général pour tout le bâtiment et ce, quels que soient les types de bâtiments : habitation, bureaux, commerces, locaux collectifs, ateliers, industrie, etc. 

Il consiste à effectuer périodiquement toutes les vérifications nécessaires au bon fonctionnement des chéneaux. En effet, la bonne évacuation d’eaux pluviales dépend essentiellement de son encombrement, l’objectif est donc d’empêcher l’accumulation de feuilles ou de mousses et de contrôler l’absence d’infiltrations ou de traces d’humidité sur les murs. L’entretien permet aussi de prévoir les réparations de gouttières et de chéneaux éventuelles, comme les jonctions (joints, raccords, recouvrements, soudures), les fixations (colliers, agrafes, etc.), l’état des peintures, l’écoulement normal de l’eau de pluie vers les descentes en contrôlant les pentes. Il consiste également à vérifier les trop-pleins, les naissances, les crapaudines, mais également tous les éléments constitutifs des chéneaux, l’état des matériaux (oxydation, rouille blanche), déformation (zinc), tuiles, etc.

Pour ce faire, il faut : 

L’entretien des chéneaux est à la charge du maître d’ouvrage ou de ses ayant-droits (locataires éventuellement) après la réception de l’ouvrage. Il comporte des visites périodiques de surveillance adaptée aux ouvrages, à effectuer au moins une fois par an. 

Faire appel à un artisan pour le nettoyage peut s’envisager, mais souvent un professionnel de l’étanchéité ou de la couverture a plus de compétences sur les matériaux et les méthodes de constructions, et saura mieux que quiconque faire les bons diagnostics.

S’il n’est prévu généralement d’intervenir en faisant qu’une seule visite par an, elle est effectuée de préférence à la fin de l’automne pour tous types de bâtiments. Toutefois, s’il y a présence d’un système siphoïde dans le chéneau, ou si le site est situé dans un environnement fortement arboré, il faut prévoir à minima deux, voire plus, visites de nettoyage pour éviter tout problème.

Ce sont les mêmes opérations à faire pour faire le nettoyage de gouttière.

Pourquoi faire appel à un professionnel

Pour une entreprise, une collectivité publique ou un établissement recevant du public, l’entretien des descentes d’eau pluviales est souvent englobé dans un contrat annuel qui concerne l’entretien des couvertures ou des étanchéités de toitures et les réparations éventuelles. L’entretien d’un chéneau qui équipe le toit peut également se faire occasionnellement mais l’opération doit être renouvelée régulièrement. C’est identique pour le nettoyage d’une gouttière.

En qualité de gestionnaires de patrimoine, les collectivités, bailleurs sociaux et sociétés privées disposent souvent de tels contrats d’entretien. Ces contrats peuvent même être imposés par leurs assurances. Faire intervenir un professionnel permet de justifier d’un entretien des gouttières et des chéneaux, effectué régulièrement et dans les règles de l’art. Il permet également de justifier que le toit a bien été vérifié, et ce au moment de l’année qui convient le mieux comme à la sortie de l’automne ou de l’hiver.  

C’est également le niveau de garantie d’une intervention en toute sécurité. En effet, ces travaux sont effectués en hauteur et doivent être réalisés par des professionnels habilités.

Au-delà de l’entretien du système de gestion des eaux pluviales qu’il va effectuer, le professionnel au travail pourra contrôler si les descentes d’eaux pluviales ont les bonnes dimensions et sont en nombre suffisant en fonction de la surface de toiture susceptible de réceptionner les eaux de pluie, y compris en cas de gros orages. Il peut donc prévenir de tout risque de dégâts ou de fuites en cas de fortes pluies en vérifiant que les eaux s’évacuent.