SMAC
Démarche bas carbone

Démarche bas carbone

Le secteur de la construction prend ces dernières années un nouveau virage, pour répondre à un enjeu triple : baisser les consommations d’énergie des bâtiments, réduire les coûts liés à ces dernières et réduire l’empreinte carbone des bâtiments. En France, le bâtiment est en effet à l’origine de 23 % des émissions de gaz à effet de serre.

ACCUEIL / Démarche bas carbone

Qu'est-ce qu'une construction bas carbone ?

Un bâtiment bas carbone est un ouvrage dont les émissions de gaz à effet de serre sont limitées. La construction bas carbone, ou l’éco construction, utilise des combinaisons de procédés et de matériaux particuliers et prend en compte tout le cycle de vie des projets de construction (chantier, utilisation des locaux, fin de vie…).

Le label bas carbone : un pilier de la transition écologique

A l’origine du label bas carbone se trouve le protocole de Kyoto en 1997, suivi de l’Accord de Paris en 2015. Pour encourager les projets de réduction d’émissions de GES et de séquestration carbone, le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire attribue le label bas carbone en partenariat avec divers organismes. Cet outil certifie ainsi les projets contribuant à la réduction des émissions de GES sur le territoire français.

Les projets labellisés doivent mettre en place des pratiques spécifiques pour réduire leurs émissions de GES. Cela peut inclure la plantation d’arbres pour la séquestration carbone, l’utilisation de matériaux à faible empreinte carbone, ou encore la mise en place de systèmes énergétiques efficaces.

Les grands enjeux du label bas carbone

En favorisant la séquestration du carbone, la réduction des émissions et le financement de pratiques durables, le label bas carbone s’inscrit dans une action globale pour lutter contre le changement climatique. Il permet ainsi de répondre aux grands enjeux environnementaux de notre époque.

Le label bas carbone constitue une initiative vertueuse pour le climat. Cependant, son fonctionnement sur la base du volontariat et l’absence de cadre légal contraignant posent des défis.

La réglementation en vigueur : vers une sobriété énergétique

Pour guider le secteur du bâti dans sa transition, l’État a mis en place un cadre réglementaire ainsi que des aides permettant de financer les travaux. Ainsi, sont fixés des niveaux de performance énergétique à respecter, dans la construction neuve comme dans la rénovation.

Dans ce cadre, place à la RE2020, nouvelle réglementation environnementale ! Mise en vigueur début 2022, elle concerne le bâtiment neuf. Ses ambitions ? Atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et la neutralité carbone en 2050.

Le label BBCA : source d’exemplarité d’un bâtiment en matière d’empreinte carbone.

Le label BBCA valorise toutes les démarches bas carbone d’un bâtiment :

Le label BBCA atteste de l’exemplarité d’un bâtiment en matière d’empreinte carbone. Il permet de :

Le label peut être délivré en 2 temps :

Il est préférable de faire la demande du label le plus en amont possible et idéalement avant la finalisation du DCE.

La demande de labellisation devra être faite dans un délai maximum de 6 mois après sa livraison à un organisme certificateur.

 

Les labels associés

Pour valoriser l’engagement de votre projet en France, il est possible de présenter ce dernier à des organismes agréés et prétendre à l’obtention de labels.

– BBCA : Développé par l’association du même nom, ce label applicable autant à la construction qu’à la rénovation valorise les démarches bas carbone d’un bâtiment. Ces démarches peuvent englober la construction, l’exploitation, le stockage carbone ou encore l’économie circulaire.

Il décerne trois niveaux de labellisation différents, en fonction du niveau d’engagement du bâtiment labellisé : BBCA standard, BBCA performance ou BBCA excellence.

– Biosourcé : Label d’État attribué par Certivéa, il atteste qu’un bâtiment tertiaire neuf comprend une part importante de produits biosourcés : bois, chanvre, paille, laine de mouton, plumes…

Le label Bâtiment Biosourcé est un label réglementaire français et ses exigences sont définies par le Ministère chargé de l’Environnement. Il attribue aux bâtiments un niveau, allant de 1 à 3, en fonction de la quantité de matériaux biosourcés utilisés. Ce label n’est pas délivré seul : pour y prétendre, il faut nécessairement faire une demande HQE Bâtiment ou HQE Bâtiment Durable. Le label Biosourcé s’adresse à tous les acteurs de l’immobilier tertiaire.

– E+C- :  également label d’État, le label « Bâtiments à Énergie Positive et Réduction Carbone » ou label E+C-, a été lancé par le ministère du Logement en 2016 pour préfigurer la réglementation environnementale RE 2020.  Il évalue non seulement la performance énergétique mais aussi la performance environnementale des bâtiments neufs, via une grille de notation. Plus le bâtiment est performant selon les critères d’évaluation, plus il obtient un score élevé et est donc mieux classé. Se faire labelliser E+C- est une démarche volontaire, mais elle peut être encouragée par des dispositifs d’incitation financière ou de réglementation pour promouvoir la construction durable.

Une fois labellisé, un projet est inscrit sur la page d’enregistrement des projets, où il peut être visible par tous. Cela permet de valoriser les initiatives engagées dans la transition écologique et d’encourager d’autres acteurs à suivre cet exemple.

Réduire ses émissions de gaz à effet de serre : un engagement quotidien pour SMAC

SMAC s’engage à prendre en compte et réduire les impacts environnementaux dans l’exercice de ses activités, et notamment à préserver les ressources, s’engager dans le modèle porté par l’économie circulaire et répondre aux enjeux de réduction de consommation d’énergie et d’émissions de Gaz à Effet de Serre (GES).

SMAC a réalisé en 2021 une étude sur les émissions globales de Gaz à Effet de Serre générées en 2019 par les activités hors production de l’entreprise. Suite à ce bilan, un plan d’actions détaillé a été établi afin de réduire ses émissions de GES comme :

A horizon 2030, SMAC s’engage à réduire ses émissions de gaz à effet de serre directes et indirectes liées aux consommations énergétiques de 30%.

 

SMAC : inspirer par l'exemple

De plus en plus de projets de construction bas carbone se concrétisent. Des bâtiments commerciaux aux résidences collectives, ces ouvrages démontrent la faisabilité et l’efficacité de cette approche avant-gardiste qui va dans le sens de la préservation de notre environnement et de nos ressources naturelles. Les équipes SMAC contribuent, partout en France, à la conception et à la réalisation de ces projets d’enveloppe du bâtiment.

La stratégie bas carbone incarne bien plus qu’une simple tendance : c’est un impératif pour l’avenir de notre planète. En optant pour des matériaux durables, une conception intelligente et des techniques de construction respectueuses de l’environnement, nous pouvons édifier un avenir où les bâtiments ne seront plus des contributeurs majeurs aux émissions de carbone mais plutôt des contributeurs à un monde respectueux de son environnement.

SMAC s’engage, par les actions quotidiennes de ses équipes en travaux neuf, de réfection, de rénovation énergétique de l’enveloppe ou d’entretien maintenance des toitures, à réaliser sa mission : concevoir, construire et entretenir de manière éco-responsable l’enveloppe du patrimoine immobilier d’aujourd’hui et de demain.

Contacter une agence Contacter
une agence
Nos offres d'emploi Nos offres
d'emploi
Candidature spontanée Candidature
spontanée
Fermer

Nos partenaires et nous-mêmes stockons et/ou accédons à des informations stockées sur un terminal, telles que les cookies, et traitons les données personnelles, telles que les identifiants uniques et les informations standards envoyées par chaque terminal pour mesurer les performances du contenu, obtenir des données d'audience, et développer et améliorer nos produits.
Avec votre permission, nos partenaires et nous-mêmes pouvons utiliser des données de géolocalisation précises et d’identification par analyse du terminal.
En cliquant, vous pouvez consentir aux traitements décrits précédemment.
Vous pouvez également refuser de donner votre consentement.
Veuillez noter que certains traitements de vos données personnelles peuvent ne pas nécessiter votre consentement, mais vous avez le droit de vous y opposer. Vos préférences ne s'appliqueront qu’à ce site Web.


J'accepte la collecte et le traitement de données pour mesurer les performances du contenu et obtenir les données d'audience

J'accepte Je refuse